En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

toxine

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Substance toxique élaborée par un micro-organisme et intervenant dans la capacité de celui-ci à provoquer une maladie.

Le pouvoir pathogène d'un germe est fonction de sa virulence (pouvoir de multiplication) et/ou de sa capacité à sécréter des toxines (endotoxines ou exotoxines).

Différents types de toxine

Les endotoxines sont produites à l'intérieur de certaines bactéries à Gram négatif et libérées lors de la destruction de celles-ci. De nature glucido-lipido-protéique, elles peuvent être responsables d'états de choc survenant au cours de septicémies.

Les exotoxines sont excrétées par des germes à Gram positif et diffusent dans l'organisme. De nature protéique, elles sont responsables de maladies qui diffèrent selon le tropisme (lieu de fixation) de la toxine :

— tropisme cutané (affinité pour la peau) pour la toxine érythrogène du streptocoque du groupe A, responsable de l'éruption de la scarlatine ;

— tropisme entérotrope (affinité pour le tube digestif) pour Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Shigella, Vibrio choleræ ;

— tropisme neurotrope (affinité pour le tissu nerveux) pour Clostridium botulinum et Clostridium tetani.

Utilisation thérapeutique

Les exotoxines servent à la préparation de vaccins sous forme d'anatoxines (toxines ayant perdu leur toxicité mais conservé leur pouvoir immunogène) ; elles permettent aussi la préparation d'antitoxines (sérums hyperimmuns obtenus par injections répétées d'anatoxines à l'animal) utilisées en sérothérapie, aujourd'hui remplacées par l'injection d'immunoglobulines obtenues chez des sujets hyperimmuns.