En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

thyroïde

Glande thyroïde
Glande thyroïde

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Glande endocrine située à la base de la face antérieure du cou, responsable de la synthèse et de la sécrétion des hormones thyroïdiennes, sous le contrôle de l'hypophyse. (P.N.A. glandula thyroidea.)

Structure

La glande thyroïde est un organe de faible volume, pesant moins de 30 grammes à l'état normal. Elle a la forme d'un papillon dont les deux ailes, les lobes, latéralement symétriques, sont situées contre les anneaux de la trachée et reliées en avant par un isthme. La thyroïde est un organe très superficiel, facilement accessible à l'inspection et à la palpation. Derrière les lobes thyroïdiens se trouvent les glandes parathyroïdes et, sur les côtés, les deux nerfs récurrents qui commandent les muscles du larynx.

Physiologie

La thyroïde est richement vascularisée et se compose de deux types de cellules : les cellules C, qui sécrètent la calcitonine (hormone modulant le taux sanguin de calcium), et les cellules vésiculaires, les plus nombreuses. Celles-ci captent l'iode circulant dans le sang et le transforment en préhormone thyroïdienne, qu'elles stockent dans les vésicules. Lorsqu'une stimulation par la thyréostimuline hypophysaire (TSH) parvient à la thyroïde, les vésicules libèrent une partie de leur stock hormonal sous forme de tri-iodothyronine, ou T3 (environ 20 %), et de thyroxine, ou T4 (environ 80 %).

Pathologie

La thyroïde peut augmenter de volume et former un goitre comprenant un ou plusieurs nodules. Cette augmentation de volume est parfois due à un apport d'iode insuffisant ou excessif, à un bloc enzymatique thyroïdien (déficit d'une enzyme sur la voie de la synthèse des hormones thyroïdiennes), à une hyperthyroïdie, mais n'est le plus souvent liée à aucune cause précise. En outre, la thyroïde peut présenter un défaut de fonctionnement (hypothyroïdie) ou un excès de fonctionnement (hyperthyroïdie), qui se traduisent par une variation du taux des hormones thyroïdiennes dans le sang et par des symptômes caractéristiques : tachycardie, tremblement, thermophobie, amaigrissement en cas d'hyperthyroïdie ; ralentissement du rythme cardiaque, ralentissement psychique, épaississement de la peau du visage et du cou, teint pâle en cas d'hypothyroïdie.

Une thyroïdite associe goitre et trouble fonctionnel de la glande.

Voir : goitre, hypothyroïdie, glande parathyroïde, hormone thyroïdienne, thyroïdite.