En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

téniasis ou tæniasis ou tæniase ou téniase

Téniase
Téniase

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Maladie parasitaire due à l'infestation par des vers adultes, les ténias.

Les ténias, dont certains types sont couramment appelés vers solitaires, sont des vers plats (cestodes) de taille variable, de quelques millimètres à plusieurs mètres de long. Leur extrémité antérieure, appelée scolex, porte des ventouses et parfois des crochets, servant d'organes de fixation sur la muqueuse de l'intestin grêle. Le corps est formé de segments plus ou moins rectangulaires contenant les organes génitaux mâles et femelles (les vers sont hermaphrodites). Le nombre de segments (ou anneaux) est variable suivant les ténias.

Différents types de téniasis

On en distingue quatre, selon l'espèce de ténia en cause.

Tænia saginata, très fréquent en France, est transmis par l'ingestion de viande de bœuf.

Tænia solium est transmis par l'ingestion de viande de porc. Les larves peuvent se fixer dans toutes les parties de l’organisme, notamment dans le cerveau (cysticercose).

Diphyllobothrium latum, agent de la bothriocéphalose, est transmis par l'ingestion de poissons d'eau douce.

Hymenolepis nana, responsable de l'hyménolépiose, parasitose fréquente chez les enfants, est un petit ténia transmis par l'ingestion d'insectes (puces, vers de farine) ou, surtout, des œufs du ver dans les pays tropicaux.

Contamination

Les ténias – sauf Hymenolepis nana – se transmettent à l'homme par des aliments contenant les larves et insuffisamment cuits.

Symptômes et signes

Un téniasis se manifeste par une fatigue, un manque d'appétit ou, moins fréquemment, par un gros appétit, des maux de ventre, parfois par une diarrhée, des démangeaisons. Les dosages sanguins révèlent une augmentation du nombre des globules blancs appelés éosinophiles. Une personne infestée par le Tænia saginata élimine spontanément par l'anus des fragments de ver ayant l'aspect de nouilles plates, rosées ou blanchâtres, mobiles.

Traitement et prévention

La prise d'une purge est aujourd'hui inutile, l'administration orale d'un médicament antiparasitaire actif contre le ténia étant efficace en une ou deux prises. Deux médicaments sont utilisés : la niclosamide et le praziquantel. Le parasite est tué et éliminé entièrement par fragments digérés. La prévention repose sur une cuisson suffisante de la viande et du poisson.

Voir : bothriocéphalose, cysticercose.