En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pneumonie

Pneumonie
Pneumonie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Infection du poumon provoquée par une bactérie ou par un virus.

Le terme de pneumonie concerne presque toujours en pratique la pneumonie franche lobaire aiguë, la plus fréquente et la plus grave, due à l'infection du poumon par le pneumocoque. C’est l’une des causes d’infection occasionnant le plus souvent une hospitalisation. Elle se traduit par une alvéolite, inflammation des alvéoles du poumon, qui sont remplies de sécrétions anormales. Les symptômes, d'apparition brutale, associent une fièvre élevée (39-40 °C), des frissons intenses et souvent une douleur thoracique augmentant à l'inspiration.

D’autres agents infectieux peuvent être responsables de pneumonie. Les principaux sont Hæmophilus influenzæ, Legionella pneumophila, le staphylocoque, Mycoplasma pneumoniæ, Chlamydia pneumoniæ, Klebsiella pneumoniæ.

Diagnostic

Généralement suggéré, en premier lieu, par l'interrogatoire du malade et par l'auscultation pulmonaire (présence de foyers de condensation pulmonaire), il est confirmé par la radiographie, qui montre une opacité (zone blanche) d'un lobe ou d'un segment pulmonaire. En cas de pneumococcie, on peut mettre en évidence le pneumocoque dans le sang ou ses antigènes solubles dans le sang ou les urines.

Traitement et prévention

Ils reposent, pour les pneumonies communautaires, sur une antibiothérapie par un dérivé de la pénicilline (amoxicilline ou céphalosporine) pendant 10 jours. En cas d'allergie à la pénicilline, on peut prescrire d'autres antibiotiques (macrolides ou quinolones). La fièvre disparaît en 24 à 48 heures et la guérison est obtenue en quelques jours. Les anomalies radiographiques persistent encore quelques semaines, mais sans que cela ait de signification particulière.

Les sujets à risque (bronchite chronique) peuvent bénéficier de la vaccination antipneumococcique.

Voir : Klebsiella, pneumococcie, streptococcus pneumoniæ.