En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pédiatrie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Branche de la médecine consacrée à l'enfant et à ses maladies.

La pédiatrie est la spécialité qui traite de l'enfant, depuis la vie intra-utérine, en collaboration avec les obstétriciens (médecine anténatale), jusqu'à l'âge adulte (au terme souvent imprécis de l'adolescence).

Les investigations en pédiatrie, longtemps limitées, ont pleinement profité des progrès techniques récents : évolution de la biologie moléculaire et de la génétique, miniaturisation des prélèvements nécessaires aux analyses biologiques, notamment chez les nouveau-nés ; méthodes d'imagerie non invasives (échographies cardiaque et transfontanellaire chez le nourrisson ; scanner et imagerie par résonance magnétique). De plus, au cours des vingt dernières années, la pédiatrie, qui pouvait être considérée comme la médecine générale des enfants, s'est diversifiée en « surspécialités » : cardiologie (malformations cardiaques et cardiopathies acquises) ; endocrinologie (maladies de la croissance et de la puberté) ; gastroentérologie (pathologie digestive, notamment traitement des diarrhées chroniques de l'enfant) ; hépatologie (atteinte du foie d'origine malformative, infectieuse ou métabolique) ; néphrologie (maladies malformatives du rein et des voies urinaires, néphropathies glomérulaires ou insuffisance rénale, aiguë ou chronique) ; neurologie (lésions d'origine malformative, infectieuse, inflammatoire, métabolique ou neurodégénérative) ; pneumologie (maladies infectieuses pulmonaires, asthme de l'enfant). À ces spécialités, il faut ajouter la prise en charge spécifique du nouveau-né, qui relève de la néonatalogie, la pathologie infectieuse, d'une extrême fréquence chez le nourrisson et le petit enfant de moins de 4 ans, et le développement de spécialités telles que la pharmacologie ou la psychiatrie pédiatriques, ainsi que la médecine préventive et scolaire.

Dans tous les cas, les spécialités pédiatriques ont en commun l'approche de l'enfant dans sa globalité, avec ses acquis propres, au sein de son environnement familial et social. La pratique et l'expérience pédiatriques se déroulent dans une relation triangulaire spécifique entre l'enfant, ses parents et le médecin.

Il est souhaitable qu'un enfant soit examiné par un médecin spécialisé dans les maladies de l'enfant (pédiatre ou généraliste ayant l'habitude des enfants) à un rythme d'une fois par mois les 6 premiers mois, une fois tous les 2 mois de 6 mois à un an et 2 fois par an au-delà.

Les priorités de la pédiatrie

Les priorités de la pédiatrie



Les principaux objectifs de la pédiatrie sont très différents dans les pays industrialisés et dans les pays en voie de développement.

Dans les pays industrialisés, la recherche et le traitement portent sur les causes de mortalité infantile (mort subite du nourrisson, accidents de la route, tumeurs et leucémies). Les maladies infectieuses (respiratoires et digestives), très fréquentes chez le petit enfant de moins de 4 ans, et les maladies héréditaires et/ou chroniques (diabète, mucoviscidose, insuffisance rénale et handicaps), qui nécessitent des structures d'accompagnement spécialisées, sont également prioritaires.

Dans les pays en développement, où les enfants de moins de 15 ans représentent la moitié de la population totale et où la mortalité infantile des enfants de moins de 5 ans peut atteindre de 20 à 50 %, la pédiatrie doit accorder une place prioritaire à la prévention : programmes de vaccination contre la rougeole, campagnes d'éducation nutritionnelle pour éviter les maladies de carence comme le kwashiorkor.

La prévention, directe par vaccination ou indirecte par dépistage précoce, est un des grands enjeux de la pédiatrie. Cette dernière peut s'exercer avant la conception (conseil génétique) et se poursuivre pendant la grossesse (dépistage anténatal des maladies héréditaires et des malformations). Elle intervient après la naissance par l'identification précoce de maladies sensorielles (troubles visuels ou auditifs), de malformations ou de maladies métaboliques et se prolonge tout au long du développement de l'enfant pour rechercher d'éventuels signes susceptibles d'altérer son développement physique et psychologique.