En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

myocardite

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Inflammation du myocarde (muscle cardiaque).

Une myocardite se traduit par une inflammation des fibres musculaires et du tissu interstitiel, par une altération des myofibrilles et, dans certains cas, par le développement d'un tissu fibreux. C'est une des causes de mort subite chez les sujets jeunes au cours d'un effort violent.

Causes

Une myocardite peut être consécutive à différentes maladies telles que les maladies infectieuses bactériennes comme la diphtérie, les affections dues à des streptocoques, la typhoïde, la psittacose (maladie transmise par des psittacidés comme les perroquets et les perruches), les infections à mycoplasmes, les rickettsioses (typhus), les borrélioses (maladie de Lyme). Les maladies virales sont souvent évoquées (grippe, oreillons, etc.), plus rarement démontrées, mais le virus du sida peut être responsable d'une myocardite. Chez l'enfant, les causes de l'affection sont le plus souvent virales. Plus rarement, le rhumatisme articulaire aigu, des médicaments (myocardite toxique), la radiothérapie (myocardite radique) peuvent être à l'origine de l'inflammation du muscle du cœur.

Symptômes et diagnostic

L'inflammation donne parfois de la fièvre. Le rythme du cœur peut être irrégulier, avec extrasystoles (contractions prématurées). Le sujet peut aussi ressentir une gêne respiratoire et présenter des signes d'insuffisance cardiaque. La myocardite peut être cause de mort subite, celle-ci pouvant survenir en complication de la maladie, ou encore révéler son existence.

Le diagnostic est formellement établi grâce à la biopsie du myocarde.

Évolution et traitement

Le plus souvent, l'évolution se fait d'elle-même vers la guérison, mais certaines formes peuvent être graves et laisser des séquelles. Le traitement est, avant tout, celui de l'affection en cause.

Prévention

Il est préférable, pour un sujet présentant des signes d'infection virale (rhume, mal de gorge, fièvre, etc.), d'éviter les efforts intenses et de limiter l'exercice physique pendant la période d'infection afin de prévenir tout risque de myocardite.