En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

myéline

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Substance composée de lipides et de protéines, gainant certaines fibres nerveuses.

Les cellules de soutien et de protection des cellules nerveuses, oligodendrocytes dans le système nerveux central et cellules de Schwann dans le système nerveux périphérique, sont responsables de la formation de la myéline : durant la vie embryonnaire et la petite enfance, ces cellules se placent les unes à la suite des autres le long d'une fibre nerveuse et s'enroulent autour d'elle en spirale serrée, formant la myéline.

Fonction

La fonction de la myéline est d'augmenter considérablement la vitesse de conduction des messages (influx nerveux, ou potentiel d'action).

Dans les nerfs, les fibres myélinisées sont plus rapides que les autres.

Dans le système nerveux central, la myéline constitue la substance blanche, dont le rôle fondamental est la conduction des messages vers les zones de substance grise, où s'effectue le traitement des informations.

Pathologie

La démyélinisation, lésion des gaines de myéline, s'observe notamment dans le système nerveux central au cours de la sclérose en plaques et dans le système nerveux périphérique au cours des polyradiculonévrites (inflammation de la racine des nerfs).