En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

injection

Injection intradermique
Injection intradermique

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Introduction sous pression d'un liquide ou d'un gaz dans l'organisme.

Une injection se fait avec une sonde, une canule ou une seringue munie d'une aiguille. Elle exige une asepsie ou une antisepsie rigoureuses, la stérilisation du matériel d'injection devant être parfaite. Aujourd'hui, ce matériel est à usage unique et présenté le plus souvent en conditionnement stérile.

Les injections permettent d'obtenir l'action rapide d'un médicament et aussi d'administrer des produits qui seraient mal tolérés sous une autre forme à des doses importantes.

Les injections dans une cavité naturelle se définissent plus précisément par le lieu d'introduction du liquide : injection vaginale, vésicale, auriculaire, etc.

Les injections dans les tissus se classent selon le mode d'introduction du médicament : par voie intradermique, intramusculaire, intraveineuse, intra-articulaire, péridurale, etc.

Seules les injections intramusculaires et intraveineuses diffusent le médicament à tout l'organisme et permettent une action générale (antibiothérapie, chimiothérapie, corticothérapie).