En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

infection

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Résultat de l’agression d'un organisme vivant par des micro-organismes pathogènes (bactéries, virus, champignons, parasites).

Lors d'une infection, les micro-organismes pathogènes agissent en se multipliant (virulence) et éventuellement en sécrétant des toxines. Il en résulte une réponse inflammatoire responsable de symptômes. Une infection peut être locale ou généralisée, exogène (provoquée par des germes provenant de l'environnement) ou endogène (germe issu du malade lui-même).

Causes

Une infection se développe lorsque les défenses naturelles de l'organisme ne peuvent l'en empêcher ; c'est le rapport entre la qualité des défenses immunitaires, plus ou moins compromises pendant un temps variable, et le pouvoir pathogène, plus ou moins marqué, du germe et de l'inoculum (nombre de germes infectants) qui déterminent l'apparition ou non de la maladie infectieuse.

Selon le mode d’acquisition de l’infection, on utilise le terme d’infection nosocomiale pour les infections acquises à l’hôpital, par opposition aux infections dites communautaires, contractées en dehors du milieu de soins. Selon le terrain du sujet contractant l’infection, on distingue les infections opportunistes qui sont des infections dues à un micro-organisme ne provoquant pas de maladie chez le sujet bien portant, mais qui deviennent pathogènes à la faveur d'une immunosuppression (altération des défenses immunitaires).

Symptômes et signes

Une infection généralisée se traduit par une fièvre plus ou moins élevée, des frissons et une altération de l'état général. Une infection locale engendre une inflammation de la région infectée qui se traduit par une douleur, une rougeur, un œdème, la formation d'un abcès rempli de pus (infection à germes pyogènes), parfois une élévation de la température.

Traitement et prévention

On allie un traitement spécifique (antibactérien, antiviral, etc.) contre le micro-organisme en cause et un traitement des symptômes (fièvre, douleurs). Dans les formes graves, une réanimation en service hospitalier peut être nécessaire.

La prévention repose sur le respect des mesures d’hygiène (concernant les bactéries, les champignons, etc.) et sur la vaccination contre certains micro-organismes (bactéries, virus).