En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

glycémie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Taux de glucose dans le sang.

Grâce à plusieurs mécanismes de régulation, la glycémie est maintenue sensiblement constante (autour de 1 gramme par litre) afin d'apporter aux organes et aux tissus des quantités constantes de glucose sanguin. Produit par le foie, celui-ci couvre toujours les besoins de l'organisme, malgré les variations de son apport extérieur (alimentation) et de sa consommation par les cellules, cette dernière étant augmentée par l'effort physique, par exemple. La régulation du taux sanguin de glucose est assurée grâce à un équilibre permanent entre les substances, de nature surtout hormonale, qui diminuent la glycémie (insuline) et celles qui l'augmentent (glucagon, adrénaline, hormone de croissance). Le mécanisme de base de cette régulation hormonale est directement fonction des variations de la glycémie, auxquelles les cellules sécrétrices d'une de ces hormones sont immédiatement sensibles.

La glycémie se mesure soit dans le sang veineux au cours de la classique « prise de sang » (glycémie veineuse), soit dans le sang capillaire après une petite piqûre au bout du doigt (glycémie capillaire), une goutte de sang étant posée sur une bandelette réactive ; la mesure est alors déterminée soit par comparaison de la couleur obtenue avec une échelle, soit par lecture directe, la bandelette étant introduite dans un petit appareil appelé lecteur de glycémie. La valeur normale de la glycémie est de 4,4 à 6,05 millimoles par litre (soit de 0,8 à 1,10 gramme par litre) à jeun. L'autocontrôle glycémique est indispensable dans la surveillance du diabète. Des appareils de mesure de la glycémie en continu sont à présent disponibles.

Pathologie

L'hypoglycémie (diminution de la glycémie) risque d'aboutir à une perte de connaissance si elle est importante. Elle est traitée par administration orale de sucre si le malade est conscient, par injection de solutés glucosés ou de glucagon dans le cas contraire.

L'hyperglycémie (augmentation de la glycémie) est l'un des signes caractéristiques du diabète. Elle est traitée par un régime alimentaire approprié, éventuellement par l'administration de médicaments hypoglycémiants et, dans certains cas (diabète insulinodépendant), par l'injection d'insuline.

Voir : diabète sucré, hyperglycémie, hypoglycémie, insuline, pompe à insuline.