En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

diarrhée

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Émission, aiguë ou chronique, de selles trop fréquentes.

Dans le langage courant, le mot diarrhée évoque l'existence de selles liquides. Selon la définition médicale, la diarrhée est définie par un poids quotidien de selles supérieur à 300 grammes ; quand le volume de selles liquides ne dépasse pas cette limite, on parle de fausse diarrhée.

DIARRHÉE AIGUË

Cette émission de selles liquides et fréquentes est caractérisée par un début brutal et une durée limitée.

Les diarrhées aiguës sont dues à des germes (salmonelles, shigelles, Campylobacter, Yersinia, colibacilles entéropathogènes, anaérobies, staphylocoques), à des parasites (amibes) ou à des virus (rotavirus, adénovirus, entérovirus, coronavirus, etc.). Elles se contractent par ingestion d'eau ou d'aliments infectés ou par transmission des fèces contaminées à la bouche par l'intermédiaire des mains. Certaines diarrhées infectieuses, pour la plupart d'origine microbienne, sont contagieuses par transmission orofécale directe ou indirecte ; la plus connue en est la toxi-infection alimentaire qui frappe plusieurs personnes à partir d'un aliment contaminé (épidémies de crèches ou de villages de vacances). Le syndrome dysentérique (selles glaireuses et sanglantes) est une variante sévère de la diarrhée aiguë.

Le danger des diarrhées aiguës tient essentiellement au risque de déshydratation, particulièrement grand chez les nourrissons et les personnes fragiles. Le traitement consiste en une réhydratation adéquateet en un traitement de la cause. Il est souvent utile de ne pas enrayer la diarrhée trop tôt, de façon à faciliter l'élimination des germes. Les antibiotiques ne sont nécessaires que dans certaines circonstances et chez les sujets fragiles.

Dans les cas de diarrhées contagieuses, surtout lorsque l'infection prend un tour épidémique, le lavage fréquent des mains, en particulier avant chaque repas, permet de limiter les risques de contamination.

DIARRHÉE CHRONIQUE

Cette émission de selles liquides et fréquentes s'étend sur une période excédant trois semaines.

Les diarrhées chroniques peuvent être liées à une lésion de la paroi intestinale (tumeur, maladie inflammatoire), à un phénomène de malabsorption (intolérance au gluten), à une hyperactivité du transit intestinal (résultant d'une hyperthyroïdie) ou à une sécrétion pathologique de l'épithélium de l'intestin (diarrhée sécrétoire). Au cours de diarrhées chroniques, le risque de dénutrition est souvent important. L'identification de la cause de la diarrhée est le préliminaire du traitement et décide de sa nature : ablation d'une tumeur, régime sans gluten dans le cas d'une maladie cœliaque, etc. Simultanément, une renutrition correcte doit être assurée.

Voir : antidiarrhéique, choléra, coproculture, entérotoxine, syndrome de Verner-Morrison.