En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cervelet

Encéphale
Encéphale

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Partie de l'encéphale située à la base du crâne, en arrière du tronc cérébral, et responsable de la coordination de l'activité musculaire nécessaire à l'équilibre et aux mouvements. (P.N.A. cerebellum.)

Structure

Le cervelet est situé dans la région du crâne appelée fosse postérieure. Au-dessus de lui, les méninges forment la tente du cervelet, qui sépare celui-ci des hémisphères cérébraux. En avant, le cervelet est connecté avec le tronc cérébral, dont il est séparé par le 4e ventricule (cavité remplie de liquide cérébrospinal) dans sa partie médiane. Sur chaque côté, 3 paires de pédoncules cérébelleux le rattachent aux éléments du tronc cérébral (au bulbe rachidien, à la protubérance annulaire et aux pédoncules cérébraux). Il forme, avec le bulbe rachidien et la protubérance annulaire, le rhombencéphale, ou cerveau postérieur.

Le cervelet lui-même est constitué de 2 lobes (ou hémisphères) latéraux réunis au milieu par le vermis. Sa structure interne ressemble à celle des hémisphères cérébraux, avec une couche de substance grise périphérique formant un cortex et des noyaux profonds de substance grise disséminés dans de la substance blanche. Le cervelet reçoit plusieurs vaisseaux en provenance d'un important groupe d'artères de l'encéphale, le système vertébrobasilaire.

Fonctionnement

Les fibres nerveuses de la substance blanche, conductrices de l'influx nerveux, réalisent les connexions entre les noyaux et le cortex du cervelet et le reste du système nerveux central. Elles sortent du cervelet et y rentrent en passant par les pédoncules. Le cervelet reçoit à chaque instant des informations sur l'appareil locomoteur ; il coordonne en réponse la contraction et la décontraction des muscles.

Le vermis joue un rôle dans la statique du corps (posture du corps, maintien de l'équilibre), et les lobes jouent un rôle dans sa dynamique (aide aux mouvements volontaires).

Examens et pathologie

Le cervelet est exploré de la même façon que le reste de l'encéphale, particulièrement par le scanner. On y observe les mêmes maladies : tumeurs, abcès, troubles vasculaires, maladies dégénératives, intoxications, etc. Lorsque le cervelet ou les fibres nerveuses en relation avec lui sont lésés, un syndrome cérébelleux survient, comportant une ataxie (trouble de la coordination motrice). Parfois, l'atteinte du vermis prédomine et le sujet présente une hypotonie musculaire (relâchement musculaire excessif) ; il écarte trop les pieds en position debout et sa démarche donne une impression d'ébriété. Si l'atteinte d'un lobe prédomine, le malade a du mal à commencer et à arrêter ses mouvements, qui vont trop loin (hypermétrie) ; il ne peut plus réaliser de mouvements alternatifs rapides (faire les « marionnettes », par exemple) ; ses gestes sont souvent gênés par un tremblement.

Voir : encéphale.