Identifiez-vous ou Créez un compte

artère, veine pulmonaire

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Vaisseau reliant le cœur et le poumon. (P.N.A. arteria pulmonalis, vena pulmonalis.)

ARTÈRE PULMONAIRE

Ce volumineux tronc artériel conduit le sang du cœur au poumon. L'artère pulmonaire mesure environ 2 centimètres de diamètre. Elle est issue du ventricule droit, dont elle est séparée par la valvule pulmonaire. Elle se dirige vers le haut puis se sépare sous la crosse de l'aorte en 2 branches : l'artère pulmonaire droite, la plus longue et la plus grosse, et l'artère pulmonaire gauche.

Chacune de ces deux artères se dirige vers le poumon correspondant afin que le sang qu'elle véhicule y soit oxygéné avant d'être ramené au cœur par les veines pulmonaires et de regagner la circulation générale.

Pathologie

L'artère pulmonaire peut se dilater lorsqu'il existe une hypertension artérielle pulmonaire. Dans certaines malformations congénitales, il peut exister un défaut de développement de cette artère, une atrésie (absence de développement) d'une de ses branches ou, exceptionnellement, une artère pulmonaire gauche en position anormale.

VEINE PULMONAIRE

Au nombre de 4 (2 de chaque côté), les veines pulmonaires se jettent dans l'oreillette gauche, où elles ramènent le sang préalablement oxygéné dans le poumon ; le sang gagne ensuite le ventricule gauche pour être propulsé dans tout le corps (grande circulation).

En cas de rétrécissement mitral, l'hyperpression sanguine se propage aux veines pulmonaires puis aux poumons, entraînant un risque d'œdème pulmonaire aigu.