En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

apraxie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Trouble de la réalisation de gestes concrets (manipulation d'objets) ou symboliques (signe de croix) indépendant de toute atteinte des fonctions motrices et sensitives et de tout trouble de la compréhension.

L'apraxie témoigne d'une atteinte du cortex cérébral, d'origine traumatique, infectieuse, vasculaire, tumorale ou dégénérative.

Différents types d'apraxie

On distingue plusieurs formes d'apraxie, chacune liée à une lésion d'une partie différente du cerveau : apraxie idéomotrice (lésions du lobe pariétal de l'hémisphère dominant), apraxie idéatoire ou constructive (lésions du carrefour pariéto-temporo-occipital de l'hémisphère dominant ou mineur), etc. L'agraphie (impossibilité d'écrire) et l'aphasie d'expression (trouble de la parole) sont parfois considérées comme des formes particulières d'apraxie.

L'apraxie idéomotrice est l'incapacité d'exécuter un geste sur commande verbale, tandis que l'activité spontanée et les réflexes sont conservés. Le patient sera incapable de faire un signe de croix si on le lui demande, alors qu'il le fera normalement en entrant dans une église. L'apraxie idéomotrice est souvent associée à une aphasie.

L'apraxie idéatoire perturbe la coordination des mouvements lorsqu'il s'agit d'utiliser un objet (allumer une bougie, s'habiller). Les gestes sont hachés, confus. Le malade a du mal à suivre un plan d'action déterminé. L'apraxie idéatoire se trouve fréquemment associée à une aphasie de Wernicke et à une hémianopsie latérale homonyme (perte unilatérale, du côté droit ou du côté gauche, du champ de vision).

L'apraxie constructive se traduit par une difficulté à préciser les relations spatiales d'objets ou de parties d'objets, par exemple à reproduire graphiquement des figures simples ou complexes, même lorsque celles-ci sont reconnues. En cas d'atteinte de l'hémisphère dominant, elle s'associe souvent à une aphasie de Wernicke.

L'apraxie dynamique est l'incapacité à réaliser sur demande une séquence de mouvements rapides selon une programmation établie. Le malade est par exemple incapable de présenter successivement et rapidement le poing, la paume et la tranche de la main sur une table.