En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

antéhypophyse

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Partie antérieure de l'hypophyse, responsable de la sécrétion de nombreuses hormones.

L'antéhypophyse, glande endocrine, sécrète des hormones appelées stimulines, qui agissent sur les autres glandes endocrines (glande thyroïde, glandes corticosurrénales, testicules et ovaires), ainsi que la prolactine et la somathormone. Ces différentes hormones créent à leur tour un rétro-contrôle en sécrétant chacune une hormone régulante : ainsi, la thyréostimuline (ou T.S.H.) stimule la thyroïde, qui produit la triiodothyronine freinant la production de T.S.H. ; la corticotrophine (ou A.C.T.H.) stimule les corticosurrénales, qui sécrètent du cortisol freinant la production d'A.C.T.H. ; l'hormone folliculo-stimulante (ou F.S.H.) et l'hormone lutéinisante (ou L.H.) stimulent les testicules et les ovaires, qui produisent des hormones sexuelles (œstradiol ou testostérone) ralentissant la production de L.H. et de F.S.H. La prolactine, quant à elle, est régulée par un facteur hypothalamique : la dopamine. Enfin, la somathormone (ou G.H.) stimule le foie, qui synthétise de la somatomédine ; la production de G.H. est freinée par la somatostatine et par l'hyperglycémie.